La liste d'épicerie

Le processus de transmission est-il amorcé dans cette entreprise ?

La Liste d'épicerie est un outil de sensibilisation et d'animation utilisé pour amorcer une démarche de planification de la relève.
Il ne s'agit aucunement d'un test, mais d'un outil pour commencer à explorer, à réfléchir et à préciser où l'on se situe.

La plupart du temps, cet outil est utilisé dans le cas d'une relève familiale ou par les cadres, il peut se révéler tout aussi pertinent dans d'autres situations, dont la reprise par un tiers.

Les quatre points de départ ou d'amorce du processus sont le dirigeant, le repreneur, la situation de l'entreprise et l'évolution de la propriété. La Liste d'épicerie peut être utilisée pour évaluer l'ensemble de la dynamique de transmission selon les quatre points de départ ou seulement l'un ou l'autre de ces points de départ.

Notez qu'ici, les termes « dirigeant » et « repreneur » peuvent désigner un ou plusieurs individus, selon les situations de relève.

Le « dirigeant » désigne le ou les propriétaires actuels de l'entreprise à transmettre.
Il peut s'agir d'un dirigeant, père de famille à la tête d'une entreprise familiale, d'un dirigeant d'entreprise non familiale, d'un groupe d'associés.
Il s'agit du ou des cédants.

Le « repreneur » désigne le ou les futurs dirigeants et propriétaires de l'entreprise.
Il peut s'agir d'un enfant, d'une fratrie, d'un cadre ou d'un groupe de cadres, d'une combinaison de plusieurs types de repreneurs.
Il peut même s'agir d'un tiers, extérieur à la famille et à l'entreprise, un individu ou une entreprise.

Dans ces derniers cas, certains énoncés sembleront moins pertinents et affecteront nécessairement le score des quatre dimensions. Le score demeurera intéressant pour au moins l'une d'entre elles. Une transmission à un tiers est plus rapide qu'une transmission à l'intérieur de la famille ou à des cadres parce que le dirigeant n'a pas à préparer son successeur. Les intérêts de l'acquéreur se concentrent plutôt au niveau de la transmission de la propriété.

Il est évident qu'un repreneur externe qui n'est pas présent dans l'entreprise qu'il cible n'a pas accès à certaines informations confidentielles ou n'a qu'un accès indirect et limité à ces dernières. Il en est de même pour le réseau de l'entreprise qu'il cible. Il pourra réfléchir à ce manque et à la manière de compenser cette lacune.

Pour constater à quel point le processus de transmission est amorcé dans l'entreprise que vous voulez céder ou dont vous souhaitez prendre la relève, calculez le score aux énoncés de la Liste d'épicerie.

Le pourcentage obtenu est un indice du niveau d'avancement dans le processus. Réfléchissez et passez à l'action !

Les cotes sont:

(1) La version originale de la Liste d'épicerie est disponible dans « Préparer la relève - neuf études de cas sur l'entreprise au Québec » par Louise St-Cyr et Francine Richer, Presses de l'Université de Montréal et Presses HEC, coll. Paramètres, 2003, p. 199 à 201.

1. Dirigeant 0 1 2 3 4 5 %
Le dirigeant voit la nécessité de planifier la continuité de l'entreprise. -
Le dirigeant est informé des étapes de la transmission de la direction. -
Le dirigeant est informé des étapes de la transmission de la propriété. -
Le dirigeant parle de son projet avec ses proches. -
Le dirigeant s'est informé auprès de professionnels.  -
Le dirigeant a choisi les experts dont il aura besoin pour le guider dans la transmission de son entreprise. -
Le dirigeant a précisé quel type de relève il envisageait : famille, cadres, vente à un tiers. -
Le dirigeant a évalué sa situation financière à la retraite.  -
Le dirigeant a fixé des critères précis pour le choix du repreneur.  -
Le dirigeant a identifié un repreneur qui correspond à ces critères. -
Le dirigeant a une bonne idée de la juste valeur marchande de son entreprise. -
Le dirigeant est informé des incidences fiscales de ses choix. -
Le dirigeant a des projets concrets pour sa retraite.  -
Le dirigeant a fixé une échéance pour sa retraite et l'a fait connaître aux principaux intéressés. -
Le dirigeant a fait connaître au repreneur sa vision de l'avenir de l'entreprise.  -
Le dirigeant a rédigé des documents exprimant cette vision.  -
Le dirigeant  a réfléchi à son  rôle éventuel dans l'entreprise après sa retraite. -
Le dirigeant a considérablement ralenti son activité dans l'entreprise.  -
Le dirigeant est complètement à la retraite. -
Le dirigeant a rédigé un testament et un mandat d'inaptitude. -
Score total pour le dirigeant            
0%
2. Repreneur 0 1 2 3 4 5 %
Le repreneur est identifié potentiellement, soit dans la famille, soit parmi les cadres, soit en dehors de l'entreprise. -
Le repreneur a manifesté son intérêt. -
Le repreneur discute de son projet avec son entourage. -
Le repreneur a consulté les experts dont il aura besoin pour réaliser son projet. -
Le repreneur connaît les critères du dirigeant actuel pour le choix du prochain dirigeant. -
Le repreneur a acquis une formation pertinente. -
Le repreneur travaille dans l'entreprise ou une autre entreprise du même secteur. -
Le repreneur occupe un poste de décision dans l'entreprise ou en dehors de cette dernière. -
Le repreneur a son mot à dire dans la planification stratégique de l'entreprise. -
Le repreneur assume des mandats spéciaux et ses performances sont évaluées. -
Le repreneur a établi son plan de carrière dans l'entreprise. -
Le repreneur a établi son plan de formation vers la direction. -
Le repreneur est formé par d'autres personnes que le dirigeant. -
Le repreneur a choisi un mentor. -
Le repreneur est en contact avec les fournisseurs. -
Le repreneur est en contact avec les clients. -
Le repreneur est en contact avec le banquier. -
Le repreneur a évalué les moyens financiers dont il pourrait  disposer pour la transaction, de même que ses conditions. -
Le repreneur s'est entendu clairement avec le dirigeant actuel sur les prochaines étapes du transfert de direction. -
La transmission de la direction est chose faite. -
Score total pour le repreneur            
0%
3. Entreprise 0 1 2 3 4 5 %
L'entreprise est en bonne santé financière. -
L'entreprise a des perspectives d'avenir intéressantes. -
L'entreprise a été soumise à un exercice de planification stratégique. -
L'entreprise a fait appel à des experts pour cet exercice de planification stratégique. -
L'entreprise a identifié les compétences dont elle aura besoin pour continuer à se développer. -
L'entreprise a identifié les ressources financières dont elle aura besoin pour continuer à se développer. -
L'entreprise bénéficie de structures aidant les gestionnaires à prendre des décisions. -
L'entreprise s'est dotée d'un conseil d'administration. -
L'entreprise s'est dotée d'un conseil d'administration qui bénéficie de l'expertise de personnes-ressources venant de l'extérieur. -
L'entreprise bénéficie de documents écrits sur les orientations et la vision stratégique des dirigeants actuels. -
La vision stratégique est entérinée par le conseil d'administration et soutenue, si nécessaire et pertinent, par d'autres entités dont le conseil de famille. -
L'entreprise a clarifié ses liens et son rôle avec d'autres entités, dont le conseil de famille, par exemple. -
La juste valeur marchande de l'entreprise a été établie. -
La situation juridique de l'entreprise est claire. -
La situation fiscale de l'entreprise est claire. -
L'entreprise serait prête pour un exercice de vérification diligente -
L'entreprise est présentée dans un mémorandum destiné aux repreneurs potentiels. -
L'entreprise peut faire valoir les compétences des cadres et des employés en place. -
L'entreprise intéresse un repreneur. -
L'entreprise s'est dotée d'un plan de communication pour gérer les rumeurs et l'insécurité des employés. -
Score total pour l''entreprise            
0%
4. Transmission de la propriété 0 1 2 3 4 5 %
Le dirigeant a annoncé son intention de transmettre la propriété de l'entreprise. -
Le dirigeant a une évaluation réaliste de son entreprise, basée sur une juste valeur marchande, confirmée par un expert. -
Le dirigeant s'est informé auprès des experts : comptable agréé, conseiller juridique, fiscaliste. -
La transmission de la propriété est étudiée par le dirigeant en fonction de plusieurs scénarios fiscauxs. -
La transmission de la propriété est étudiée par le dirigeant en fonction de plusieurs scénarios financiers. -
Le dirigeant a mis au clair les conditions et compromis qu'il est prêt à faire. -
Le repreneur s'est informé auprès des experts : comptable agréé, conseiller juridique, fiscaliste. -
Le repreneur a mis au clair les conditions et compromis qu'il est prêt à faire. -
Le dirigeant et le repreneur ont confié des mandats de négociation à leurs conseillers juridiques. -
Le dirigeant et le repreneur s'entendent sur un prix. -
Le repreneur a négocié et obtenu le financement nécessaire. -
La vérification diligente est prévue. -
Les modalités d'acquisition par le repreneur sont discutées. -
Les modalités et le rythme de la transmission de la propriété sont discutés -
Les modalités et le rythme de la transmission de la propriété font l'objet d'une entente. -
Les ententes sont signées avec les partenaires financiers. -
Les conseillers juridiques rédigent le contrat de vente. -
Les conseillers juridiques rédigent les autres ententes dont la convention d'actionnaires, s'il y a lieu. -
Les ententes sont ratifiées. -
Le repreneur est le nouveau propriétaire. -
Score total pour l''entreprise            
0%
Score total pour toutes les amorces en ce moment. 0 / 400 0%
Établissez votre plan de match et reprenez l'exercice dans six mois.

ImprimerImprimer la page